Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 18 mai 2012

UN FANTOME DANS LA MANCHE

Promenade insolite : les fantômes du château de Martinvast

 

La Manche Libre

Le château de Martinvast est une ancienne bâtisse médiévale qui fut détruite pendant la guerre de Cent ans, puis reconstruite au XVIe siècle. Elle fut depuis maintes fois transformée.

Promenade insolite : les fantômes du château de Martinvast


Quand il fait nuit noire, le château n’est plus le même. Le soir, Martinvast retrouve ses anciens "locataires"…
Elle dit cela avec un grand sourire, les yeux cachés derrière ses Ray-Ban, comme s’il s’agissait de la chose la plus naturelle au monde. Brooke siffle ses jacks et ses lévriers qui rappliquent dare-dare sur la pelouse et qu’elle élève en même temps qu’elle s’occupe du haras du château dont les Pursang sont réputés.
Ils jouent aux billes
A Martinvast, la blonde américaine arrivée de son Atlanta natal est ici depuis trois ans et demi et ne regrette qu’une chose : "que les fantômes ne payent pas leur loyer !". A l’écouter, c’est vrai que cela ferait rentrer un peu d’argent dans les caisses de la propriété privée, ancienne bâtisse médiévale maintes fois transformée, dont le parc arboré, jardin à l’anglaise soigneusement entretenu, est devenu un lieu de promenade et une attraction touristique. Car des fantômes, il y en a partout ici, dit la jeune femme.
Brooke Major dit en entendre chaque soir ou presque et notamment "ces enfants qui jouent chaque nuit aux billes dans les couloirs du premier étage". Les a-t-elle déjà vus ? Non, pas elle, mais un de ses amis dit avoir fait cette étrange rencontre à l’intérieur du château. "Un jour, il s’est retrouvé nez à nez avec un fantôme. C’était une femme". Vous plaisantez ? Pas tellement. Il y a, dit-elle, les soldats qui jouent du clairon le soir dans la tourelle, "vous voyez bien au niveau des lucarnes", des anciens de la guerre de Cent ans, et puis cette femme qui, de temps à autre, s’en va chercher de l’huile à la cave. "Tous sont emmurés. Après tout ils ont bien droit de vivre ici eux aussi".
Les fantômes de Martinvast qui sont ici chez eux, sont connus comme le loup blanc. Il paraît que les spécialistes du paranormal en ont fait leur lieu de prédilection. "Ici, ça défile", dit Brooke, pas surprise pour un sou qu’on s’intéresse tant aux bruits étranges de la propriété. Récemment, une équipe de télévision est venue tourner un épisode de la série Spirit Investigations qui fait un malheur au Canada. Le producteur, Sébastien Balsön, n’a pas choisi le lieu par hasard : avec son équipe, il traque les lieux qui font froid dans le dos. Il a invité un médium, Stanislas Delorme, à venir ausculter Martinvast.
Un "mentalist" au château
Le "mentalist" s’est installé dans la chambre à baldaquin et son "ressenti", comme il dit, n’a pas fait pas un pli : "A un moment donné, il a vu une jeune femme qu’il définissait comme une dame blanche. Il n’arrivait pas à la décrire car elle lui paraissait floue. Il pensait qu’elle s’appelait Sophie. Il nous disait que cette jeune femme lui soufflait : arrête de m’appeler comme cela", témoigne le producteur de l’émission. Le médium, persuadé que les esprits habitent plutôt à l’étage, a sorti son magnétophone pour enregistrer, la nuit, d’éventuelles voix venues de l’au-delà. Les bandes magnétiques, dit le réalisateur de l’émission, sont en cours d’analyse.
Façon d’entretenir le suspense : les enregistrements, s’il y en a, seront diffusés pendant l’émission. Déjà, par le passé, un "chasseur de fantôme" de la région avait fait l’expérience avec une caméra infrarouge, pour tenter de percer le mystère et déceler d’éventuelles présences fantomatiques. Il avait passé la nuit, caméra au poing, dans la chambre à baldaquin, mais en vain. Les fantômes du château de Martinvast, anciens locataires des lieux, jouent à cache-cache et les médiums broient du noir ! Alain Fergent Pratique.
L’émission-enquête à Martinvast à découvrir sur www.spirit-investigations.fr



Publié par le 17/05/2012 à 15h00

Aucun commentaire: