Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 11 mai 2012

LES VAUTOURS DE BUGARACH

Vendredi 11 Mai - 17:46 - Sainte Estelle
Publié le 11/05/2012 09:45 | La Dépêche du Midi

Bugarach. À la découverte des vautours fauves

Les vautours fauves sont un atout pour la nature, malgré les idées reçues..
Les vautours fauves sont un atout pour la nature, malgré les idées reçues..
Les vautours fauves sont un atout pour la nature, malgré les idées reçues..
Ce week-end on fête la nature dans toute la France. Du 9 au 13 mai, de nombreuses activités sont organisées pour mettre en avant les merveilles de mère nature. Dans le massif de Bugarach, le conseil général de l'Aude se propose de faire découvrir aux citoyens la vie et l'histoire des vautours et autres rapaces des Corbières. Une activité qui sied à merveille avec le thème national de la fête de la nature « Drôle d'oiseaux ». Le rendez-vous est donné, à partir de 9 heures, sur le parking à l'entrée du village où un guide de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) attendra les curieux. L'objectif est de partir à la rencontre des rapaces, de les observer et d'apprendre. Pour cela, Thierry Rutkowski, coprésident de la LPO guide tout le monde dans un champ, point d'observation pour assister à la curée des vautours. « C'est un spectacle très confidentiel, on veut le faire partager avec les gens » explique le guide. Une fois la nourriture installée sur la placette d'alimentation, c'est un véritable ballet qu'offrent les rapaces. Tous attendent le top départ, et c'est près de 80 oiseaux qui se jettent en même temps sur leur repas. « Il faut être patient, cela peut prendre 15 minutes comme 2 heures avant qu'ils ne se décident. Ce sont des animaux à part, on ne peut pas les comprendre en pensant comme des hommes » assure Thierry Rutkowski. Mais le coprésident de la LPO les connaît bien et répond à toutes les questions pour mieux comprendre cette espèce mystérieuse. Tellement méconnue que certains doutaient avant d'installer les placettes d'alimentations. « Beaucoup de gens avaient peur pour leur élevage, pourtant ce ne sont pas des prédateurs, ils ne mangent que des bêtes déjà mortes » explique Jacques Hortala, conseiller général. Une bonne occasion donc de revaloriser ces drôles d'oiseaux aux yeux de tous.

Un site d'observation en 2013

L'activité proposée demain matin par le conseil général est un avant-goût de ce qu'offrira le massif de Bugarach en 2 013. Dans le cadre de la taxe départementale des espaces naturels sensibles, le conseil général travaille sur la construction d'une plateforme d'observation ouverte à tous, positionnée entre deux placettes d'alimentations. Prévue pour l'année prochaine, cette plateforme aura un but pédagogique et permettra à chacun d'observer toute la beauté des vautours et du massif.

Aucun commentaire: