Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

samedi 19 mai 2012

NOUVELLES DU FRONT DES ANTI-PAILLOUX DE RENNES-LES-BAINS

Limoux

Pétition contre les "marginaux" : une conseillère municipale réagit

Le 19/05/2012 à 06h00
RENNES-LES-BAINS
Dans notre article intitulé "La tension monte entre ' marginaux' et locaux" paru le 17 mai, nous évoquions l'existence d'une pétition exprimant "le ras-le-bol (des signataires) de voir leur village envahi par des jeunes qui ne veulent pas travailler et viennent afin d'échapper à toutes obligations (...)». Dans notre article, nous écrivions que cette pétition avait été lancée en mars par des habitants du village, "parmi lesquels des membres du conseil municipal".
Réaction du conseil
Évelyne Codina, conseillère municipale chargée de la communication, a souhaité réagir à propos de l'article du 17 mai.
"Vous écrivez '... des habitants du village, parmi lesquels des membres du conseil municipal, ont décidé de lancer une pétition...'. C'est absolument faux. Nous vous précisons que cette pétition adressée au maire et au conseil municipal a été remise en séance de conseil par un représentant des pétitionnaires. Cette pétition demande au conseil de bien vouloir réagir rapidement afin que cesse une situation dans le village que les signataires considèrent comme intenable (...) Le conseil municipal a pris très au sérieux les griefs de cette partie de la population que nous ne qualifierions pas d''autochtone' (...). Parmi les signataires on peut compter certes des anciens du village, mais aussi des jeunes et moins jeunes arrivés à Rennes-les-Bains depuis de nombreuses années, qui se sont intégrés à notre commune avec le temps et qui aujourd'hui la constituent. Il ne s'agit donc pas d'un contentieux entre ' jeunes' et ' anciens', mais entre des habitants d'origines diverses et de récents nouveaux venus dont la façon de vivre diffère au niveau des valeurs. Ce sont justement certaines des valeurs fondamentales du 'bien vivre ensemble' que le conseil municipal a décidé de remettre au goût du jour pour que tous ceux qui les partagent se retrouvent, nouveaux venus ou autochtones, jeunes et moins jeunes dans le respect, la légalité, le civisme, et la solidarité".

Aucun commentaire: