Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

samedi 21 juillet 2012

BUGARACH, LE TESTAMENT DE L'ANGOISSE

Limoux

Le testament de l'angoisse

Le 21/07/2012 à 06h00 par Bruno Coince
Le 21 décembre, Yves Lignon partagera un repas en compagnie d\'amis et dans une ambiance démythifiante.
Le 21 décembre, Yves Lignon partagera un repas en compagnie d'amis et dans une ambiance démythifiante.  © Photo N. VdB.
 
Quand Yves Lignon médite sur la nébuleuse Bugarach, l'optimisme n'est pas de mise. Le célèbre mathématicien et parapsychologue de l'université du Mirail (aujourd'hui en retraite) a repéré, depuis belle lurette, l'imposture des calculs émis par les Cassandre à quat'sous concernant la fin du monde, calculs soi-disant basés sur le calendrier maya. Ces faux prophètes profitent de la crédulité humaine pour vendre leur soupe. Et tant pis -ou tant mieux (!)- pour les "acheteurs".
Yves Lignon nuance quand même le tableau, ajoutant quelques pointes de gris, voire de blanc, sur un fond noir qui toutefois l'inquiète globalement et ce à deux niveaux. D'abord le moins grave, quoiqu'irritant : "Hélas, tout ce qu'on peut dire de rationnel ne convaincra pas les gens tracassés. S'ils veulent croire à la fin du monde prévue le 21 décembre 2012, rien ne les en dissuadera. Idem pour ceux qui veulent croire au trésor de l'abbé Saunière à Rennes-le-Château".
En revanche, le second niveau de lecture est moins drôle : "Cette affaire de Bugarach me fait penser à l'atmosphère d'un film de Fritz Lang, cinéaste autrichien des années 1930 et qui s'intitulait 'Le testament du Dr Mabuse'. On y aperçoit des voyants et des astrologues à tous les coins de rues le tout dans une ambiance de crise économique et de montée de l'irrationnel. Puis, Hitler est arrivé au pouvoir. Or, aujourd'hui, il y a la crise économique et une montée de l'irrationnel que l'on perçoit nettement à travers Bugarach".
Dérive totalitaire
Yves Lignon sait que l'histoire ne se répète pas. Du moins bégaie-t-elle : "Nous ne sommes pas dans les années 1930 et il n'y a pas Hitler, ou pas encore. Mais il y a des néonazis en Grèce, et quasiment au gouvernement hongrois... En France, on en est au stade du gros rhume. Soignons-le, pour ne pas attraper la pneumonie".
Selon lui, toute montée de l'irrationnel est suivie par l'arrivée au pouvoir d'un parti totalitaire : "En France, comme dans un film de F. Lang, on assiste actuellement à une prolifération de voyants. Mais au cours de l'Histoire, bien avant le XXe siècle, ce genre de dérive s'est déjà produit : pendant les guerres de religions (Catherine de Médicis avait son astrologue) puis la guerre du Péloponnèse". Massacres et génocides s'ensuivirent.
Mais le 21 décembre, c'est à une autre forme de génocide qu'Yves Lignon s'adonnera : celui des canards ! Comment ? Lors d'un repas partagé dans un restaurant de Bugarach et dans un esprit rabelaisien, avec des amis : "Rabelais s'est beaucoup moqué des astrologues...".

Aucun commentaire: