Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 16 juillet 2012

DAMNE, L'HERITAGE DES CATHARES


Damné. L'héritage des Cathares. Un livre à dévorer cet été

 A 16h58 Le 15/07/2012


Damné, est un roman historique qui traite du catharisme, des templiers et des croisades. Sorti en 2010 au Québec, il a fait son apparition dans les librairies françaises le 10 mai dernier.
Une saga en 4 volumes dont le prochain devrait être disponible au mois de novembre.

Nous avons posé quatre questions à Hervé Gagnon, l'auteur.


Pourquoi avoir choisi le thème des cathares?
Chaque historien a ses sujets fétiches, en quelque sorte. La déviance religieuse, en général, et les hérésies médiévales, en particulier, a toujours été l'un des miens, et plus particulièrement encore les Cathares. Depuis un quart de siècle, j'ai beaucoup lu sur eux, des ouvrages les plus sérieux aux plus délirants. Avec le temps, j'ai acquis pour eux (pour leur rigueur, leur austérité, leur noblesse) un grand respect, qui jurait considérablement avec l'indignité de l'Église qui les persécutait. Lorsque j'ai développé l'idée de Damné, le contexte cathare s'est imposé de lui-même, d'autant plus que je souhaitais aborder les Templiers et que les liens entre l'Ordre du Temple et les Cathares du Sud, bien que flous et difficiles à documenter de façon précise, sont indéniables. À partir de là, la série s'est écrite toute seule!

Comment avez-vous réussi à décrire le décor?
Vous savez, à force de lire, on a l'impression de bien connaître, mais ce sentiment peut être trompeur et entraîner de graves maladresses. Il ne faut jamais céder au chant des sirènes. Comme je n'ai jamais eu la chance de visiter la région, j'ai fait ce que tout bon historien fait en pareille circonstance: des recherches. J'ai accumulé les cartes, les plans, les photographies, les descriptions. J'ai assailli mes amis originaires du coin pour qu'ils me nourrissent en détails, en remarques. En gros, je suis assez satisfait du résultat! Eux aussi.

Combien de temps de recherche vous a-t-il fallu?
Ce n'est pas le temps de recherche qui compte, c'est l'ampleur. À vue de nez, je dirais que la série repose sur quelques centaines de bouquins, dont une quarantaine lus ou relus dans les six mois précédant le début de l'écriture. Je procède toujours de la même façon: je dépouille tous les livres et je monte un document de référence qui sera ma seule source par la suite. Tout y est, ou presque. En cours d'écriture, lorsque je bloque, c'est généralement que je suis en manque d'information. Je retourne donc lire quelques livres. Dans le tome 3, par exemple, je n'en savais pas assez sur les suaires médiévaux. Je me suis acheté trois bouquins énormes qui relataient en détail toutes les analyses scientifiques faites sur celui de Turin et hop! c'était reparti.

Après ces différents tomes, est-ce que le pays d'oc continuera à être le théâtre de vos livres?

Il ne faut jamais dire "fontaine, je ne boirai pas ton eau". Mais je peux déjà vous annoncer que la prochaine série est terminée et qu'elle se déroule à Montréal à deux époques: 1642-1673 et 1886, sur fond de franc-maçonnerie. La suivante, par contre, que j'amorcerai bientôt, aura comme canevas la chasse aux sorcières en France au 17e siècle. Peut-être que je repasserai pas le Sud à cette occasion. Ma sorcière décidera.



Un livre que l'on dévore littéralement du début à la fin tant l'écriture transmet des émotions. A ne pas manquer.

Aucun commentaire: