Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 8 juillet 2012

HUGHES DE PAYNS A SON BUSTE

Hugues de Payns a désormais son buste

Publié le samedi 07 juillet 2012 à 10H13 - Vu 22 fois
Le buste reliquaire d'Hugues de Payns a été dévoilé mercredi dernier, dans le musée du même nom
Le buste reliquaire d'Hugues de Payns a été dévoilé mercredi dernier, dans le musée du même nom

Troyes- Dédié au fondateur de l'ordre des Templiers, le musée Hugues-de-Payns est né de l'initiative de passionnés désireux de donner un éclairage particulier à ce personnage historique, trop peu connu du grand public.
À partir des traces archéologiques évoquant la présence des Templiers sur le territoire - et notamment à partir des photos, vues du ciel, de l'ancienne commanderie réalisées à la suite d'un sondage archéologique -, les fondateurs du musée ont tenté de retracer les origines et le parcours du premier Templier. Un parcours qui s'est un peu précisé mercredi dernier, à la suite de la redécouverte du buste reliquaire d'Hugues de Payns, tel qu'il aurait pu être réalisé au XIIe siècle.

Une tête mystérieuse

Dans la mouvance de l'exposition consacrée aux Templiers (« Templiers - notre histoire, un trésor ») présentée actuellement à l'Hôtel-Dieu à Troyes, l'association-fondation Hugues-de- Payns a demandé à Guilain Grégoire de réaliser le buste du premier Templier. S'inspirant des vitraux ou des documents trouvés sur internet, Guilain Grégoire a aussi lu attentivement les déclarations d'Étienne de Troyes lors de son procès. « Étienne de Troyes était sorti de l'ordre mais, sur le chapitre consacré aux idoles des Templiers, il l'a défendu. On peut ajouter foi à ses déclarations », a confirmé Thierry Leroy, président de l'association. Selon Étienne de Troyes, les Templiers auraient vénéré une tête mystérieuse, « à la barbe poivre et sel, dont la peau ressemblait à une vraie peau, et dont le reste était incrusté de pierreries ».
Une description reprise fidèlement par le créateur du buste, que le public peut désormais découvrir au musée Hugues-de- Pays.

Aucun commentaire: