Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mardi 24 juillet 2012

VATICAN'S TANGO DANS LA HAUTE VALLEE


Quillan

J-1 pour le folklore en Pyrénées audoises

Le 24/07/2012 à 06h00 par Nicolas Van Den Bussche
La troupe du Panama jouera pour la présentation du festival, ce mercredi 21 h, à Quillan.
La troupe du Panama jouera pour la présentation du festival, ce mercredi 21 h, à Quillan.  © Photo DR. 
 
Quand la folie des musiques et des danses du monde emporte la Haute-Vallée… Mercredi soir, le Festival international de folklore en Pyrénées audoises sera lancé officiellement à Quillan. Ce soir même, en avant-première, le village de Bourigeole verra passer la représentation de l'Argentine.
Six jours durant, les Pyrénées audoises vont vibrer au rythme des musiciens et danseurs venus des quatre coins de la planète. Au total, huit nations ont été programmées par le syndicat intercommunal à vocation unique (Sivu), organisateur du rendez-vous phare de l'été. L'Argentine, l'Arménie, le Belize, l'Espagne, le Panama, Porto Rico, la République de Bouriatie et la République de Kabardino-Balkarie.
Aux quatre coins des Pyrénées audoises
Jusqu'à dimanche, Alet-les- Bains, Axat, Belvianes, Belvis, Brenac, Bourigeole, Castelnaudary, Coudons, Escouloubre, Espezel, Limoux, Rennes-les-Bains et bien évidemment Quillan accueilleront les troupes (voir le programme ci-dessous).
Alors que les dépenses ont dû être revues à la baisse, le festival devrait être à la hauteur pour cette 17e édition. La cérémonie d'ouverture et de clôture habituelles (toutes les troupes défilaient à Quillan le même soir) sont annulées. Jean-Louis Alandry, maire d'Alet et vice président du Sivu explique : "À l'origine, la soirée de mercredi devait être tout simplement supprimée. Mais tout compte fait, nous organiserons quand même une soirée de présentation à Quillan, ce mercredi, accompagnés par les troupes du Panama et de Porto Rico. Ce sera différent de ce qui a été fait jusqu'à présent. Mais le festival coûte cher et des choix ont dû être faits".
Pour la soirée de clôture, le déroulement sera identique. Quillan et la place Raoul-de-Volontat accueilleront l'Arménie, le Belize et la République de Kabardino-Balkarie. Loin du faste des soirées d'antan.
Une histoire d'amour
Sur les terres de la Haute-Vallée, l'amour du "Folklore" est plus fort que les coupes budgétaires. "Les gens soutiennent le festival. Il faut remercier les partenaires, les communes et les bénévoles, toujours aussi enjoués. Nous remercions l'équipe de la mairie de Quillan et l'association Quillan Folklore qui ont beaucoup oeuvré pour pouvoir proposer un Festival digne de ce nom. Derrière le fond de scène, ce sont ces hommes et femmes qui rendent ce spectacle aussi magique", observe Jean-Louis Alandry.
Mais c'est une lourde tâche qui pèse sur les épaules du maire d'Alet. Celui-ci doit remplacer Joël Fernandez, président du Sivu, grand manitou du Festival depuis sa création et malheureusement en convalescence à Carcassonne. "Il a fallu tout reprendre de zéro et apprendre vite. Mais mes pensées vont au bon rétablissement de Joël, ainsi qu'à sa famille". Nous remercions aussi le Cardinal de Limoux qui nous présentera le "Vatican's'Tango".
Comme il est coutume de dire dans le monde du spectacle : "The show must go on". Pour l'heure donc, place au spectacle : la machine folklore est prête à fabriquer des rêves. Évasion et ouverture sur le monde seront le leitmotiv des journées à venir pour l'événement qui "rassemble".

Aucun commentaire: