Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 16 juillet 2012

BUGARACH, UNE ASCENCION PAISIBLE

Laure-Minervois Los Caminaïres au pech de Bugarach

Correspondant
16/07/2012, 06 h 00
Les marcheurs au sommet du pech.
Les marcheurs au sommet du pech. (© D.R) 
 
 
LAURE-MINERVOIS C'est par une belle journée ensoleillée, tempérée par un léger marin, que quelques marcheurs de l'association sont partis à l'assaut du pech de Bugarach, par "la fenêtre".
Dès le départ, au-dessus de la cascade des Mathieux, la fraîcheur et l'ombre des hêtres et des chênes accompagnent les Caminaïres jusqu'aux premières roches. La pente est rude mais régulière. Le regard se porte vers les Serres de Parahou, les falaises de Caudiès, et, plus loin, les Pyrénées et le Canigou, à l'ouest, le pic de Brau et au nord, la montagne Noire.
Après l'escalade de quelques couloirs rocheux, voici enfin la fameuse et mythique "fenêtre", en fait, un trou dans la roche qui, selon la tradition, servira de cadre pour les photos.
Ensuite, la prairie sommitale, parsemée d'innombrables fleurs multicolores, ouvre sur un sentier rocheux et sinueux, et toujours aussi raide, conduit enfin sur le point culminant du pech à 1 231 m.
Il n'existe pas de mot pour exprimer le ressenti de chacun n certes, ce ne sont ni les Alpes, ni les Pyrénées n mais, pour les Audois, le pech de Bugarach, ce n'est pas rien ! Superbe point de vue à 360°. Puis, les marcheurs font une pause déjeuner et rencontrent un groupe de jeunes femmes qui ont érigé "un petit autel", disent-elles, sans plus d'explications. Après la montée, la descente se fait par le sentier qui débouche au col du Linas où une voiture les attend.

Midi Libre

Aucun commentaire: