Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 20 juillet 2012

THOMAS GOTTIN, LE CANADIEN DE L'APOCALYPSE

20 / 7 / 2012

Les Canadiens expliquent la fin du monde…

Rat Bin :
Bugarach fait tellement parler de lui qu’un universitaire québécois s’est penché sur la question pour tenter de percer le phénomène…
Thomas Gottin, doctorant à l’université de Montréal (Canada), et originaire de Toulouse, est donc venu sur place pendant deux ans. Il a effectué un véritable travail de terrain au titre d’une démarche anthropologique.
fin de bugarach
Résultat : le monde (de Bugarach) se sépare en deux catégories :
“Il y a les sectaires, avec lesquels il est impossible de discuter. Puis il y a ceux qui cherchent, se questionnent et qui pensent qu’on peut trouver une réponse, un apaisement”.
Avec ces derniers, il participe à des stages de “développement personnel” pour la modique somme de 400 euros la session.
Selon Thomas Gottin, la démarche de ces hommes et femmes relève de ce qu’il appelle “une spiritualité de la guérison”. Pendant le stage il a ressenti “beaucoup d’amour entre les gens, et le besoin de retrouver la nature. Je pense que ça s’inscrit dans le retour d’un néo-paganisme européen”.
Néo-paganisme qui fait ses choux gras des annonces apocalyptiques. Rien de tel pour chercher un sens à leur vie douloureusement banale. Et où trouvent-ils la réponse ? Ben, à Bugarach !
Je pense que Bugarach est en train de devenir un véritable centre de pèlerinage contemporain”.
Et pendant ce temps, à Bugarach…
fin de bugarach
Plus que 154 jours.
Source : Le Midi Libre

Aucun commentaire: