Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

jeudi 11 août 2011

LES TEMPLIERS A LA BAULE

kernews

L’écrivain baulois nous fait revivre l’histoire des Templiers. Dominique Labarrière : «C'est le premier grand procès politique de l'histoire.»

Mardi 2 Août 2011

Dominique Labarrière a déjà publié cette année trois ouvrages : La Bataille de l’Ouest, où l'on retrouve les chroniques qu’il a écrites pour Ouest France à l’occasion de l’anniversaire du Débarquement, Trois Folies Nantaises, une fiction avec une nouvelle enquête du commissaire Fédrun, et aussi La diabolique affaire des Templiers. Un livre passionnant, où l'auteur met tout son art pour nous entraîner dans une recherche haletante, rassemblant et mettant à jour tous les ténébreux méandres de cette affaire qui hante encore les mémoires et qui constitue l'un des plus grands procès politiques de l'histoire. Dominique Labarrière est venu au micro de Kernews 91,5 FM pour répondre aux questions de Yannick Urrien.

L'entretien avec Dominique Labarrière est en deux parties.

labarriere___templiers_1.mp3 Labarriere - Templiers 1.mp3 (47.79 Mo)

labarriere___templiers_2.mp3 Labarriere - Templiers 2.mp3 (38.47 Mo)


Extraits de l’entretien

Kernews : Vous n'étiez jamais remonté aussi loin dans l'histoire, puisque vous traitez du procès des Templiers dans votre dernier livre. Il est incroyable que cette marque, si l'on peut se permettre d'utiliser ce terme, ait traversé les siècles et qu'elle suscite toujours autant d'interrogations…

Dominique Labarrière :
C'est le premier grand mystère des Templiers, la permanence de ce mythe qui a perduré au fil des siècles sans jamais s’altérer. Sans doute est-ce dû à la dramaturgie de la fin des chefs de l'ordre du Temple et de la série d'ouvrages qui sont venus par la suite. Les Templiers sont tellement dans la légende, qu'il faut rappeler que c’est une histoire vraie. C'est le premier grand procès politique de l'histoire et il a duré six ans. C'est un procès extrêmement long, très juridique, et les juristes ont été très loin dans cette affaire. L'enjeu, c'est la suprématie d'une justice déjà laïque, par rapport à une justice pontificale. Les enjeux sont considérables et ils vont marquer l'existence de notre pays pendant des siècles.

Ce qui est très surprenant, c'est la manière dont les Templiers ont été arrêtés dans toute la France, à la même heure, le même jour, alors qu'il y a dix siècles les moyens de communication que nous connaissons n'existaient évidemment pas…

C'est l'opération de police la plus remarquable de toute l'histoire ! Mais il faut savoir que les Templiers étaient à la fin extrêmement impopulaires et c'est ce qui explique la réussite de cette opération policière.

Qui sont les Templiers ?

Au début du douzième siècle, la nécessité se fait sentir de protéger les pèlerins qui vont sur les lieux saints, et les lieux saints eux-mêmes. Sur l'inspiration du djihad, on forme un ordre religieux et militaire. C'est totalement nouveau. C'est la transgression du septième commandement, «Tu ne tueras point», et cela crée une force absolument considérable. Des chevaliers se réunissent, ce sont des nobles assez importants dans l'aristocratie, et ils vont s'armer avec la bénédiction, d'abord hésitante, du Pape. Tous ceux qui vont adhérer à cet ordre sont obligés d'abandonner leurs biens à l'ordre et très vite cet ordre devient très riche. Il a même le privilège de donner des indulgences pour l'au-delà moyennant des dons. Ils ont le privilège de pouvoir enterrer en terre chrétienne des gens qui ont commis des fautes graves contre rétribution. Ils vont essaimer à travers toute l'Europe chrétienne et le Moyen-Orient et, comme ils vont avoir des commanderies et des places sur tous les itinéraires, cela devient un réseau bancaire. Ils ont réellement institutionnalisé la lettre de change. Vous déposez vos biens à n'importe quel endroit, en Bretagne par exemple, et vous les récupérez, à Istanbul par exemple, contre une lettre de change. C'est le premier réseau international de circulation de l'argent. Cet ordre ne doit de comptes à personne, il fait seulement allégeance au Pape, à qui il ne rend jamais compte d'ailleurs… En 1306, le pape Clément V en est à demander une copie écrite de la règle du Temple, alors que cela fait près de deux siècles que les papes sont censés cautionner cette règle. C'est un pouvoir qui est aussi d'une arrogance absolument extraordinaire.

Le pouvoir des Templiers s'effondre avec la perte des lieux saints…

À partir de ce moment-là, les Templiers ne sont plus en Terre Sainte et ils s'installent à Chypre. On ne peut pas imaginer le traumatisme que cela représente dans le monde chrétien, c'est une forme de fin du monde…

Comme si aujourd'hui la Mecque tombait aux mains des chrétiens ?

C'est exactement cela. Mais il reste l'argent et les réseaux…

Comment, avec une telle armée et une telle puissance financière, ont-ils pu perdre ?

Vous mettez le doigt sur le fond du problème. Les opinions en Europe occidentale ont considérablement changé et l'idéal de croisade n'est plus du tout ce qu'il était. En Occident, les clercs commencent à être remplacés par des laïcs, c'est une mutation sociologique très sensible à l’époque de Philippe le Bel.

«La diabolique affaire des Templiers» de Dominique Labarrière est publié aux Editions Alphée.

Yannick Urrien

Aucun commentaire: