Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

jeudi 11 août 2011

LE MAIRE N'A PAS TROUVE LE TRESOR DE RENNES-LE-CHATEAU

Jeudi 11 Aoû - 09:41 - Sainte Claire

Publié le 11/08/2011 03:50 | F.P.

Rennes:un village au trésor sans un rond

tourisme

Alexandre Painco fait une revue de détail au sous-préfet./ Photo DDM, D.D.
Alexandre Painco fait une revue de détail au sous-préfet./ Photo DDM, D.D.
Alexandre Painco fait une revue de détail au sous-préfet./ Photo DDM, D.D.

C'est avec son cahier de doléances ouvert, qu'Alexandre Painco le maire de Rennes le Château a reçu hier le sous-préfet Olivier Tainturier. « À Rennes les visiteurs arrivent à flot constant mais le budget de la commune lui ne bouge pas, 230 000 € annuels. » grogne le maire. Selon lui il faudrait investir davantage sur ce petit village de 23 habitants qui reçoit en saison plus de 1 000 visiteurs par jour. « Rennes le Château devrait devenir le poumon économique du Pays de la Haute Vallée si on l'exploitait. » Oui mais voilà il fait des dossiers et encore des dossiers, demande des subventions à l'État, au conseil général, à la communauté de communes et tous restent lettres mortes.Premier point névralgique, le parking. L'actuel, de fortune aménagé dans un champ entre quatre piquets, tendu d'un ruban blanc et rouge, reçoit entre 500 à 700 voitures jour.Ils est impraticable par temps de pluie. « Quand il pleut les voitures s'alignent sur la petite route, les unes derrières les autres on ne peut plus passer, et difficile de repartir. C'est le grand bazar, nous avons fait faire un devis c'est la moitié du budget de la commune 127 000€, pour faire un parking. » affirme le maire, lancé comme le petit train qui fait un va-et-vient incessant entre le village et les touristes bloqués à l'entrée. « Il nous faut aussi une station d'épuration, le coût 180 000 €, à l'heure actuelle nous fonctionnons avec une fosse ou presque. Et le dernier problème c'est l'entretien de la route de la Valdieu qui devrait être prise en charge par le Pays de Couiza et enfin la reconnaître d'intérêt touristique. Le pire, je réclame un grand panneau à l'entrée de Couiza pour indiquer Rennes le Château, j'attends toujours. Parfois je me demande si je suis pas puni. Je n'ai soutenu personne aux dernières élections cantonales, et j'ai l'impression que le village le paye aujourd'hui, on donne une fessée aux habitants, mais aussi au canton, c'est une richesse tous ses touristes. » Le sous-préfet a rappelé à Alexandre Painco les investissements de l'État, au niveau de la mise en sécurité des sites touristiques dans le village. Et a dit qu'il rencontrait le conseiller général Jacques Horthala aujourd'hui. Et dans un sourire le sous préfet lui a demandé:«Visiblement monsieur Painco , la commune n'a pas trouvé le trésor de l'abbé Saunière?»

Aucun commentaire: