Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 14 août 2011

LE MATCH HORTALA PAINCO

Dimanche 14 Aoû - 08:15 - Saint Evrard
Publié le 14/08/2011 03:47 | F.P.

J.Horthala répond au maire de Rennes

polèmique

Le conseiller général  répond au maire de  Rennes le Château après sa mise en cause lors de la visite du  sous- préfet./ Photo DDM, Didier Donnat
Le conseiller général  répond au maire de  Rennes le Château après sa mise en cause lors de la visite du  sous- préfet./ Photo DDM, Didier Donnat
Le conseiller général répond au maire de Rennes le Château après sa mise en cause lors de la visite du sous- préfet./ Photo DDM, Didier Donnat
On le sait le conseiller général Jacques Horthala n'est pas homme à s'en laisser conter et après les accusations du maire de Rennes le Château sur le manque d'aides des institutionnels (lire notre édition du jeudi 11 août), la réponse du conseiller général du canton de Couiza est cinglante, il n'est pas vraiment content des invectives et plaintes du maire Alexandre Painco, lors de la visite du sous-préfet Olivier Tainturier. L'élu du canton vient d'envoyer au maire une longue lettre. Réponse du berger à la bergère. Pour se qui est des subventions le conseiller général rappelle au premier magistrat du village : « J'ai toujours travailler avec les maires successifs toutes tendances et opinions confondus. Et monsieur le maire si le domaine de l'abbé Saunière, dont vous tirez des revenus non négligeables, est aujourd'hui communal, c'est grâce à l'action de vos prédécesseurs et à l'appui moral du conseiller général et surtout financier du conseil général. Mais au delà il semblerait que votre mémoire ait quelques absences puisque vous venez de recevoir la notification de subvention pour l'année 2011, pour la mise en sécurité du domaine de l'abbé Saunière, qui suivent deux autres tranches déjà versées. La prise en compte également du poste basse tension de Pailhères pour un montant 120 000€. Non seulement Rennes le Château n'est pas oublié mais c'est la commune du canton qui reçoit la plus grosse enveloppe de subventions pour 2 011. J'espère que ce n'est pas la mauvaise foi qui vous guide en évoquant le chemin de Lavaldieu, avec votre prédécesseur nous avions élaboré un programme de rénovation, que vous avez rejeté le lendemain de votre élection. Il pouvait à l'époque bénéficier des subventions du conseil général. » À la fin du courrier le maire de Couiza, conseiller général, assure les Rennois de toute son affection et son attachement à leur commune et en s'adressant au maire lui-même dit qu'il ne doute pas de sa compétence et de son attachement à sa commune mais qu'il pourrait s'exprimer encore plus librement sur les problèmes quotidiens que rencontre sa commune lors de sa présence, trop rare aux assemblées générales de la communauté de communes du Pays de Couiza

Aucun commentaire: