Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 27 avril 2012

BRUGIERES AIME LA COLLINE

Vendredi 27 Avr - 10:46 - Sainte Zita
Publié le 27/04/2012 08:57 | La Dépêche du Midi

Bruguières. Le mystère de Rennes-le-Château en librairie

Martine-Alix Coppier et Jean-Michel Thibaux présenteront leur livre demain à la librairie Sanchez./Photo DDM
Martine-Alix Coppier et Jean-Michel Thibaux présenteront leur livre demain à la librairie Sanchez./Photo DDM
Martine-Alix Coppier et Jean-Michel Thibaux présenteront leur livre demain à la librairie Sanchez./Photo DDM 
 
Jean-Michel Thibaux et Martine-Alix Coppier viennent de publier « L'Héritière de l'abbé Saunière ». Il concerne Marie Denardaud, sa servante. Inspiré de faits réels, ce roman du terroir audois nous entraîne à Rennes-le-Château et dans l'univers des sociétés clandestines du IIIe Reich, du Vatican et des sectes maçonniques qu'une petite paysanne tient en échec.
Pouvez-vous vous présenter ?
M-A. Coppier : Je suis diplômée des Beaux-arts et des Monuments historiques. J'aime recueillir la mémoire des anciens et des terroirs. J'ai publié six livres.
J.-M. Thibaux : Après avoir été artificier-démineur dans l'Armée, je me suis consacré dès 1978 à l'écriture. Je suis l'auteur de cinquante romans traduits en treize langues et publiés dans quarante pays. En 2010, j'ai obtenu le grand Prix International de la ville de Saragosse pour l'ensemble de mon œuvre.
Votre dernier ouvrage concerne Rennes-le-Château. Il existe une importante littérature sur ce sujet pourquoi l'avez-vous de nouveau abordé ?
J-M T. : Il faut d'abord préciser que je suis l'un des précurseurs de cette histoire de l'abbé Saunière avec Gérard de Sède et Henry Lincoln, dans les années 1970. Ayant été « abusé » à l'époque par le Prieuré de Sion, il était important pour moi de rectifier mes écrits après trente ans d'enquête et aussi de faire la lumière sur l'après Saunière.
M-A C. : Il m'importait d'évoquer la vie de Marie Denarnaud au quotidien et au sein de sa famille, sujet qui n'est pratiquement jamais abordé dans les écrits.
Vous en faites la dépositaire du secret de l'abbé Saunières d'où son extrême discrétion. Est-ce un effet romanesque ou la réalité ?
M-A C. :C'est une réalité. Dépositaire de ce secret et légataire universelle du prêtre, elle n'a jamais dévoilé l'origine de la fortune de Bérenger Saunière.
Rencontre avec les auteurs à la librairie Sanchez, samedi 28 avril de 10 heures à 13 heures et de 15 h 30 à 18 h 30.

Aucun commentaire: