Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 25 avril 2012

LES FRIANDISES DU CARDINAL : L'AVENTURE MYSTERIEUSE




Nous avons tous lu, ou au moins vu, des ouvrages de la célébrissime collection "L'Aventure mystérieuse", publiée chez J'Ai lu, avec ses couvertures rouge et or particulièrement reconnaissables. Cette collection emblématique des années 1970 vient de faire l'objet d'un excellent ouvrage intitulé "Des sociétés secrètes au paranormal : les grandes énigmes", co-écrit par Geneviève Béduneau, Arnaud de l'Estoile, Richard Nolane et Bernard Fontaine, ce dernier ayant eu l'idée du livre, édité, bien entendu, par J'Ai lu.
Divisé en plusieurs parties selon les grandes thématiques qui se dégagent de l'ensemble des 183 titres parus entre 1968 et 1981 : on y parle des anciens astronautes et des OVNI, de la métapsychique et de la parapsychologie en plusieurs chapitres, des sociétés secrètes avec, entre autres, un long article sur "Le triangle d'or : Gisors, Rennes-le-Château et Stenay" (qui conte la belle histoire à travers les livres de Gérard de Sède publiés dans la collection, plus une entrée particulière consacrée à celui-ci), du nazisme occulte, des énigmes historiques et des civilisations disparues, de l'alchimie, de Robert Charroux, Jacques Bergier, Lobsang Rampa, Serge Hutin et de bien d'autres sujets encore. Tous sont traités de manière érudite par nos autuers,  analysant les livres sortis dans la collection et les remettant en perspective par rapport à ce qui existait sur le sujet et ce qui a pu se faire depuis, formant un corpus passionnant. Une mention particulière aux quatre chapitres écrits par Geneviève Béduneau sur la métapsychique et la vie après la mort que j'ai trouvé particulièrement brillants, des monuments d'érudition et d'analyse des recherches sur ces sujets, exposés avec clarté et concision.
L'impression que l'on retire à la lecture de ce livre qu'il est difficile de reposer une fois commencé est que, contrairement aux idées reçues, cette collection populaire, sous la direction de Jacques Sadoul, a su mettre à la disposition des lecteurs un ensemble de livres couvrant tous les sujets qui interpellaient les esprits depuis la révolution "Planète", couvrant aussi tout le spectre allant du plus sérieux (Flammarion ou Sadoul) au plus "exalté" (Saurat ou Rampa), avec une bonne politique éditoriale et un choix judicieux dans son ensemble.Je suis aussi frappé par la différence de qualité d'écriture de ces ouvrages par rapport à ceux d'aujourd'hui, démontrant la fausseté de l'axiome selon lequel la vulgarisation ne peut qu'être simpliste pour ne pas dire vulgaire si l'on veut qu'elle soit comprise par le lectorat populaire.( et avec des ventes allant jusqu'à plus de cent mille à l'époque !) Outre l'aspect nostalgie pour les lecteurs qui, comme moi, ont vécu ces années et achetaient les J'Ai lu dès leur sortie, ce livre permet de redécouvrir cette décennie magique de bouillonnement intellectuel et de questionnement des idées et des connaissances, un contraste frappant et effrayant avec la platitude des idées et le conformisme intellectuel mou  d'aujourd'hui. Merci à ces quatre auteurs de nous plonger avec bonheur dans cette richesse oubliée et décriée (et pour une somme plus que modique : 13€ à peine) !

Jean-Luc Rivera

Aucun commentaire: