Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

samedi 15 décembre 2012

LES BERRICHONS N'IRONT PAS A BUGARACH

A la Une

Bugarach 15/12/12 - 06h18

L'Apocalypse le 21 décembre ? Pas pour les Berrichons !

Lu 185 fois
illustration livre fin du monde, 05/12/2012, photomontage Stephanie Para. - PARA St?phanie
Si les tenants de la fin du monde veulent se réfugier à Bugarach (Aude), lieu censé être épargné par la colère céleste, les Berrichons, eux, n’y croient pas une seconde.
Vendredi 21 décembre 2012. Minuit vient de sonner ses douze coups. À Bourges, les eaux des marais, de la Voiselle et du lac du Val d’Auron se conjuguent pour arracher la cathédrale à la terre. À Sancerre, le piton implose, ses éclats volent au-dessus d’un Boischaut déjà en flammes, pendant qu’à Vierzon, rien n’a pu résister à une rivière Yèvre aux airs d’essoreuse géante. Rien.
Apocalypse non, répondent les Berrichons. En trouver un qui croit à la fin du monde?? Autant chercher Paco Rabanne dans les rayons de Tati. Pour eux, ce 21-12-2012 ne représenterait que la veille du 22-12-2012, le lendemain du 20-12-2012. Ni plus ni moins. Au mieux, un prétexte de plus à festoyer à la veille des fêtes de fin d’année.
Appel à témoins sur leberry.fr, coups de téléphone et envois de courriels à l’autre bout de la France. Pas le moindre Berrichon à l’horizon ne semble avoir pris la poudre d’escampette à Bugarach, dans l’Aude, seul endroit qui serait épargné par l’apocalypse.
Même les membres de la communauté ufologue du Berry ne croient pas une seconde à cette colère céleste. La preuve : « Je connais beaucoup de monde et ils sont tous au courant que 2012 ne représente pas, mais absolument pas, à aucun moment la fin du monde », dit l’un d’entre eux.
Terre-à-terre le Berrichon. Tentez l’expérience. Remontez la rue Moyenne de Bourges et posez la question : « Pensez-vous que la fin du monde soit programmée le 21 décembre 2012?? »
Les réponses se feront toujours avec de gros yeux qui en disent long sur le crédit accordé à cette interprétation faite du calendrier maya. Quand Jean parle de « grand n’importe quoi », Caroline lâche « foutaises ». Robert dit : « Il faut quand même être sacrément allumé pour croire à tout ça ». Mélanie répond « connerie ».
Florilège d’avis : « Grand n’importe quoi », « foutaises », « connerie »Le 21 décembre 2012, alors que certains auront déboursé 1.500 euros, prix d’une nuit dans un gîte à Bugarach pour passer entre les météorites?; pendant que certains se rueront sur leurs smartphones pour télécharger une application GPS conçue pour rallier le fameux village?; pendant que d’autres, ne pouvant se rendre dans l’Aude, caresseront une pierre de Bugarach dégotée sur internet, Mélanie, invitée chez des amis « pour une grosse soirée raclette avant d’aller en boîte de nuit » appliquera comme toujours sa philosophie de vie : vivre chaque jour comme le dernier. « Sauf que ce sera pas le dernier. »
Benjamin Gardel

Aucun commentaire: