Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 3 août 2011

LE TRESOR DE RENNES-LE-CHATEAU, MODE D'EMPLOI PAR MICHEL VALLET

Daube, bouillabaisse et cassoulet
Sur le site satellite http://www.rennes-le-chateau-archive.com/forums/, son Web-Master, M. Jean-Pierre Garnia, annonce de prochaines révélations, sous la houlette de MM. Franck Daffos et Didier Héricart de Thury (ou Héricart de Thury et Franck Daffos), lesquelles feront suite à leur sien bouquin : Quand Poussin et Téniers donnent la clef de Rennes-le-Château, ouvrage concocté en 3 semaines et imprimé en 5 jours.
L'imagination est une belle chose, mais à condition qu'elle soit au service d'une bonne cause. Dans le cas qui nous occupe, nos deux compères ont volontiers écouté leur petit démon respectif, qui leur soufflait de faire vite avant que Vallet ne les devance. On a les phantasmes qu'on peut....
Ces révélations annoncées, par ce gardien du temple d'un nouveau genre, que l'on ne s'y trompe pas, il ne s'agit pas d'une nouvelle version de Marius et Olive, mais bien d'éléments concrets distillés à dose homéopathique pour mieux tenir le chaland en haleine. On a le sens du spectacle ou on ne l'a pas... Clic, clic... Clic, clic, dit la souris.
Mais, décidément, M. Garcia exige beaucoup de ces lecteurs internautes, à commencer par de la patience, alors que c'est ce qu'ils ont le moins.
Nous pensons donc prévenir cet intérêt des chercheurs et des curieux, en énonçant ici quelques prémisses documentaires qu'on ne manquera pas de vous détailler en long en large et en travers, dans un avenir plus ou moins proche. En attendant, que la truie (d'or) y retrouve ses petits...
L'Oeil sur la montagne :
Mon premier article
Depuis, le Pic de Bren, surplombant les Clamencis (Commune de Sougraigne), vous aurez la possibilité d'apercevoir cet oeil, tel que décelé sur le tableau de David Téniers le Jeune. C'est un phénomène assez rare, qui peut être observé par beau temps, en juillet ou en août, entre 13 et 15 H.
Téniers, mode d'emploi: A gauche du tableau, un nain, qui brandit un couteau, chevauche un lion. Il est fébrile, visant de son regard un point fixe, situé un peu en dessous de la signature du peintre qui figure sur l'autel de saint Antoine.
Mon premier article

Après la date de 1294 (date unique du règne papal de saint Célestin), qui permet d'identifier l'oeuvre en question, ce tableau identifie la montagne par cette particularité géologique tout à fait remarquable. En outre, la mention Ad Genesareth dans le grand Parchemin pourrait vouloir désigner l'Oeil. Localement, le lac de Génésareth est appelé Ein Allah," l'oeil de Dieu".
La figure géométrique.
Notamment, le tableau de Poussin invite à mettre en rapport un certain nombre de points de repère. Créée quelques siècles auparavant, cette figure géométrique a été plusieurs fois affinée.
Voilà, particulièrement, comment l'abbé Boudet l'a connu.
Mon premier article
La Vraie Langue Celtique, dans le texte

Mon premier article
Mon premier article
En clair : Découverte du trou de Paris par l'abbé Boudet.
(décryptage Didier Héricart de Thury)
Mon premier article
En clair: en 1880, construction des deux Parchemins
(décryptage Didier Héricart de Thury)
Mon premier article
Sur la montagne, reconnaissable à l'Oeil, se trouve l'Arche d'Alliance.
(décryptage Didier Héricart de Thury)
*
* *
Bientôt, les aventures de l'homme au ciré jaune. Celui qui fut le premier avant le premier.
Partager cet article : Retweet Wikio

Aucun commentaire: