Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mardi 29 novembre 2011

EMMANUEL KREIS, ANTIJUDEO-MACONNISME ET OCCULTISME






J’ai le plaisir de vous annoncer que je soutiendrai ma thèse de doctorat, « Quis ut Deus? »

Antijudéomaçonnisme et occultisme sous la IIIe République, 

le vendredi 2 décembre
2011 à 14 h, au Centre Albert-Châtelet, 6, rue Jean-Calvin - 75005 Paris.


Quis ut Deus ?
Antijudéo-maçonnisme et occultisme en France sous la IIIe République
(résumé)

À la fin du Second Empire, un polémiste français, Henri-Roger Gougenot des Mousseaux,
dénonce pour la première fois dans un volumineux ouvrage la parenté entre les juifs, les
francs-maçons et les occultistes et leur soi-disant collusion pour détruire le monde
chrétien. Cet amalgame trouve progressivement sa place au sein de la littérature contre-
révolutionnaire et antimoderniste catholique.
Alors même que ces milieux catholiques ne semblent pas encore très bien savoir quoi faire
de cette « formule », qui demeure cantonnée à des œuvres théoriques et dont ils évaluent
encore les possibilités, elle leur est brutalement dérobée par des propagandistes aux
motivations idéologiques incertaines et dont la seule raison d’être est l’« antisémitisme
». Épuré de ses aspects religieux et de ses éléments les plus complexes – notamment de
ses considérations anti-occultistes –, l’amalgame devient, aux mains des antisémites, un
slogan, « francs-maçons et juifs », dont les termes ne tardent pas à s’inverser dans
l’unique vocable de « judéo-maçonnerie ». Cette diffusion de l’antijudéo-maçonnisme, sous
forme de propagande bon marché, ne marque pourtant pas la fin des recherches théoriques
et des études absconses, qui n’hésitent pas à s’aventurer sur le terrain de l’occultisme
et à se laisser aller à d’étonnantes rêveries.
La présente étude propose de retracer l’histoire de cette étrange littérature, de ses
tenants et des mouvements qui s’en réclament, de restituer les enjeux qui éclairent leurs
actions, de relier leurs itinéraires aux comportements collectifs de leur temps et de
mettre en lumière certains phénomènes historiques qui dépassent le cadre étroit des
milieux anti-occultistes et antijudéo-maçonniques.

Jury :
- M. Steven Englund
- M. Bertrand Joly
- M. Jean-Pierre Brach
- M. Jean-Pierre Laurant
- M. Émile Poulat
- M. Philippe Portier


Très cordialement,

Emmanuel Kreis

Aucun commentaire: