Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 16 novembre 2011

SECTES & BUGARACH

 
 

Béziers 

Les amants rivaux unis pour sortir leur ex d’une secte

JEAN-PIERRE AMARGER
15/11/2011, 06 h 00
Une solide amitié unit désormais les deux hommes pour sauver leur ex.
Une solide amitié unit désormais les deux hommes pour sauver leur ex. (PIERRE SALIBA) 
 
Dominique et Pierre étaient deux rivaux, amoureux de la même personne, Nathalie. Ils se sont battus pour conserver l’amour d’une femme qu’ils ont depuis perdu. Ils ont finalement uni leur force ces dernières semaines, pour aider leur ancienne maîtresse qui, selon eux, vit sous l’emprise d’une secte. "Nous nous sommes rencontrés pour comprendre son cheminement. C’était assez improbable car nous avions eu des différents plutôt sévères", assurent les deux hommes, aujourd’hui très complices.
Sans nouvelle d’elle depuis des jours, ils sont très inquiets. En plus, histoire d’enfoncer un peu plus le coin là où ça fait mal, ils ont retrouvé un message très ambigu laissant entendre que leur ex-compagne pourrait attenter à ses jours le 21 décembre, ou l’an prochain, année de l’apocalypse prôné par certaines sectes. Le temps presse...
"C’est terrible de la voir sombrer !"
Les deux anciens amants.

"Il faut agir vite pour la sortir de cette influence néfaste dans laquelle elle baigne depuis des années, assurent, de concert, les deux hommes. Nous savions qu’elle était mystique. Nous vivions avec. Mais tout cela a pris des proportions inimaginables, elle invoquait la Vierge Marie à longueur de temps. Surtout depuis 2009 quand elle est partie à Bugarach (ce lieu audois où convergent les prophéties annonçant la fin du monde en 2012, Ndlr). Elle a un comportement totalement irréaliste, à tel point qu’elle-même a fini par nous parler de secte."
"Elle vivait comme si elle était appelée"
La secte mise en cause aurait des ramifications sur l’ensemble de la planète. On retrouverait des adeptes non loin de Béziers. Mais impossible de joindre qui que ce soit. Sur les pratiques sectaires avancées, pas moyen non plus de se renseigner, si ce n’est en consultant un site internet qui fait froid dans le dos pour le commun des mortels.
"Nous sommes très inquiets pour son avenir"
"Notre ex-compagne nous a manipulés de telle sorte que nous avons implicitement modifié notre cercle familial pour qu’elle puisse pratiquer son culte. Elle ne voulait pas de télé, pas de bruit. Elle vivait comme si elle était appelée." Et les deux hommes de conclure : "Nous sommes très inquiets pour son avenir. Nous craignons qu’elle ne commette l’irréparable. C’est terrible de la voir sombrer ! Pour nous, l’amour, c’est terminé. C’est de l’amitié qui l’a remplacé. Nous pensons qu’elle vit sous l’influence de personnes qui la tirent vers le bas. Nous, nous pensons être suffisamment forts et solidaires pour la sortir de ce mauvais pas."

Aucun commentaire: