Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 13 novembre 2011

LA MALEDICTION DU BUGARACH


Une randonneuse chute sur le Pic de Bugarach

B. C.
13/11/2011, 06 h 00
Les flancs du Bugarach sont particulièrement raides à arpenter
 
 
Les flancs du Bugarach sont particulièrement raides à arpenter (Photo archives Guillaume)
Hier, à 13 h 45, à Bugarach, sur les flancs du Pic qui surplombe le village, une jeune femme, âgée d'une vingtaine d'années, qui effectuait une randonnée pédestre en compagnie de sa mère et de son frère, a été victime d'une chute. Se plaignant de douleurs dorsales, une intervention des secours a été rendue nécessaire.
Mais l'opération a été longue et assez périlleuse. Elle a, en effet, nécessité l'envoi d'une vingtaine de pompiers des centres de secours de Couiza, Espéraza et Limoux renforcés par leurs collègues du GRIMP (groupe d'intervention en milieu périlleux) venus de Carcassonne, Tuchan et Capendu.
Un véhicule de secours médicaux (VLM), appartenant à la caserne de Quillan, s'est également rendu sur les lieux.
Au départ, il était prévu qu'un hélicoptère du Dragon 66 (Perpignan) vienne hélitreuiller la jeune randonneuse. Mais le plafond étant trop bas, en raison des entrées maritimes en provenance des Pyrénées-Orientales (le département voisin), l'appareil n'a pas pu décoller.
Les pompiers ont donc dû se rendre vers les lieux de l'accident en empruntant un chemin situé bien après Bugarach, et auquel on accède en prenant la route qui mène à Saint-Louis-de-Parahou.
Il leur a fallu deux heures de marche sur un terrain difficile et escarpé avant d'atteindre les lieux de l'accident et pour "brancarder" la jeune femme. Ensuite, il a fallu redescendre.
Ils sont arrivés vers 18 h 30 au bas du Pic. Un médecin les attendait pour examiner la randonneuse. Un transport vers le centre hospitalier de Carcassonne n'était pas totalement exclu, l'objectif étant de procéder à des examens de contrôle de la patiente.

Aucun commentaire: