Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 23 décembre 2011

LA CFDT CONCURRENCE LE BUGARACH

En 2012, la CFDT veut sauver le monde

Le 22 décembre 2011 par Cécile Maillard
CFDT - Vidéo des voeux 2012
© D.R. - CFDT
  La fin du monde est annoncée pour 2012 ? Heureusement, des agents aux lunettes noires sont là pour empêcher l’apocalypse. Humour et ambiance série américaine pour les vœux vidéo de la CFDT.
"Alors que l’apocalypse semble inéluctable, une organisation secrète a décidé de réagir. (…) Leur mission est simple : sauver le monde de la crise économique et sociale." Voix off et musique stressantes, plans courts et serrés pour des scènes d’action ambiance "24 heures", lunettes noires pour des agents spéciaux, très spéciaux…
Face à des prévisions économiques plutôt sombres pour 2012, la CFDT a choisi l’humour pour présenter ses vœux à ses adhérents. Dans le petit film de 2 minutes visible ci-dessous, ses "Men in black" doivent faire mentir la prophétie, qui annonce la fin du monde pour 2012. "Alerte ! Plan social dans la tour numéro 2 !" hurle dans son micro une permanente de la cellule de crise.
Ces agents secrets s’infiltrent partout, transforment les CDD en CDI, augmentent les salaires en falsifiant des chèques, trafiquent les pompes à essence pour supprimer les taxes "abusives"...  Ils luttent contre la discrimination : "Alors comme ça tu ne veux pas embaucher Farid parce qu’il vient du 9-3 ? On va être obligé de te faire des trucs pas cools…", menace un agent de l’organisation. Pour lutter contre le chômage des jeunes, on les entraîne comme pour un match de boxe…
Enfin, l’aube se lève sur un jour nouveau, la musique s’apaise, la voix off devient féminine... La CFDT, en gilet orange, est partout dans les entreprises, les ateliers, les administrations. François Chérèque, en sauveur, surgit pour serrer des mains. Ouf ! La CFDT peut vous souhaiter "une belle année 2012". Et passer son message principal : "La lutte contre les inégalités n’est pas une fiction".
Drôle et efficace pour faire du buzz et, qui sait, recruter des adhérents.

L'USINE NOUVELLE

Aucun commentaire: