Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

vendredi 23 décembre 2011

LE MARKETING DE L'APOCALYPSE




Buzz

22 décembre 2011 18:07; Act: 22.12.2011 18:16 Print

Le marketing de la fin du monde séduitLe marketing de la fin du monde séduit

D'après le calendrier maya, le compte à rebours vers l'apocalypse débutera le 1er janvier 2012. Le marché a flairé le filon.

Prévue pour le 21 décembre 2012, la fin des temps et son cortège de catastrophes (inversion du champ magnétique terrestre, activité excessive du soleil, tsunamis et guerres nucléaires) passionnent déjà les internautes, tandis que les charlatans en tout genre se frottent les mains.
Cette date a été annoncée en 1987 par l'Américain José Arguelles dans un best-seller intitulé «Le facteur maya». Professeur d'histoire de l'art à l'Université de Princeton, artiste et inventeur de la théorie de la «convergence harmonique», l'homme a réussi à faire des émules au-delà du mouvement new age. Selon ses calculs, la date du 21 décembre 2012 correspondrait à la fin d'un cycle long du calendrier maya.
Sa prédiction laisse la communauté scientifique sceptique. Côté public, en revanche, l'enthousiasme est sans précédent comparé à tous les délires apparus à l'aube de l'an 2000. On se souviendra, non sans sourire, que Paco Rabanne avait prédit que la station Mir s'écraserait sur Paris. En attendant l'heure du jugement dernier, la responsable d'une librairie ésotérique genevoise livre son analyse de ce phénomène: «Ces théories sont nourries de prophéties universelles. Leur popularité n'est pas vraiment étonnante vu l'individualisme et la morosité ambiants». Gardant le sourire, elle confirme également que «les ventes se portent bien».

Aucun commentaire: